Allergie aux acariens : causes, symptômes, traitements et préventions

Des millions de personnes côtoient chaque jour des acariens. Ces êtres minuscules affectent la vie quotidienne et peuvent entraîner des complications de la santé. Il est donc important de savoir identifier une allergie aux acariens. S’il existe des traitements pour guérir de telles allergies, il est possible de prévenir leur apparition.

Qu’est-ce qu’une allergie aux acariens ?

Les acariens sont de petites bêtes mesurant environ 0,3mm, une taille qui les rend difficiles à voir à l’œil nu. Ils se retrouvent partout dans la maison et aiment les endroits sombres et humides. Leur présence ne traduit pas un manque de propreté, car ses animaux font partie de la poussière de maison au même titre que les bactéries ou les poils. Toutefois, on peut être exposé aux acariens à l’extérieur de la maison dans les transports ou les lieux publics.

Les allergies aux acariens surviennent surtout parce que ces animaux se nourrissent de squames, les peaux mortes perdues par les hommes et les animaux. Pour cela, ils se nichent dans le matelas, les couettes, le tapis, la moquette, les jouets en peluche. On est donc constamment en contact avec eux dans les endroits mal ventilés.

Allergie acariens : les causes

Les acariens libèrent des déjections qui sont la source principale de l’allergie aux acariens, en dehors des débris d’acariens morts. Les particules de ces déjections lourdes se propagent dans l’air inhalé. Une fois dans l’organisme, ces particules sont identifiées comme des corps dangereux. Le système immunitaire s’active alors contre les allergies aux acariens et entame un processus d’élimination de la substance étrangère. Les acariens ne provoquent pas de maladies, mais lorsque vous y êtes allergique, vous pouvez développer certains symptômes.

Allergie au acarien : les symptômes

Les symptômes d’allergie acariens sont notamment :

  • Le nez bouché ;
  • Les éternuements incessants ;
  • La rhinite ;
  • La toux sèche ;
  • L’asthme ;
  • Des bronchites,
  • La conjonctivite ;
  • Les éruptions cutanées ;
  • L’eczéma ;
  • La dermatite.

C’est en hiver ou en automne qu’on enregistre le plus de cas d’allergies. En effet, pendant ces périodes, le logement est chauffé et moins aéré, créant ainsi les conditions favorables au développement des acariens.

Traitements possibles

Certains symptômes d’allergie aux acariens s’apparentent à ceux des allergies au pollen ou aux moisissures. Il est donc nécessaire d’effectuer un diagnostic pour bien définir la source d’une allergie présentant ces manifestations. Le médecin traitant pourra effectuer des tests IGE spécifiques ou rechercher des causes d’allergies croisées avec les crevettes ou les escargots.

Il n’existe pas de remèdes miraculeux contre cette allergie, mais il existe des médicaments pouvant la soulager. Il s’agit d’antihistaminiques et de corticoïdes dont l’usage doit être recommandé par un médecin. Une autre solution consiste à désensibiliser l’organisme grâce à une immunothérapie allergénique. Ce traitement induit une tolérance à la substance allergène et diminue ainsi les symptômes d’allergie.

Préventions

Pour éviter l’allergie aux acariens, le mieux est de limiter votre exposition aux allergènes et diminuer le nombre d’acariens à l’intérieur. Pour cela, changez régulièrement de matelas et de tapis. Si vous ne pouvez pas le faire, utiliser une housse anti acarien pour protéger tous les éléments de votre lit. Vous pouvez aussi utiliser des alèses matelas imperméable. Préférez les revêtements de sols durs et optez pour un chauffage central. Nettoyez votre intérieur avec des produits ménagers de qualité. Un lavage des textiles à haute température et une bonne ventilation contribuent également à réduire les conséquences dues à la présence d’acariens.

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire